taximoto

Comment financer sa carrière de taxi moto ?

financement taxi moto

Devenir un chauffeur de taxi moto à Paris est un choix professionnel pertinent pour l’essor actuel de ce mode de transport en vogue. De plus, grâce aux nombreuses solutions de financement qui existent, vous pouvez atteindre votre objectif et couvrir toutes les dépenses. Cela concerne notamment les frais de formation, de la licence, d’achat du véhicule, d’assurance et d’entretien de votre futur deux roues.

 Dans cet article, nous explorons les options disponibles pour vous aider à choisir celle qui convient le mieux à votre situation et à votre budget.

Comment financer la formation professionnelle ?

Pour conduire un taxi moto dans la capitale parisienne, vous devez répondre à certaines obligations réglementaires. Parmi ces conditions, l’obtention d’une carte professionnelle et la procuration d’une licence. Vous devez suivre une formation d’au moins 35 heures dans un centre agréé avant de passer l’examen. Cela coûte de 400 à 1500 €, sans compter les 200 € liés aux frais d’inscription.

Ces tarifs varient également selon votre région, si vous suivez vos cours à Paris ou plutôt à Toulon ou à Marseille. À cela s’ajoute bien sûr le prix de la licence que vous pouvez acheter ou louer à une société spécialisée.

Alors, pour faire face à ces dépenses, vous pouvez puiser de vos propres ressources, si vous avez déjà épargné de l’argent. Ces économies personnelles peuvent réduire le besoin de s’endetter ou de solliciter des aides.

Alternativement, vous pouvez utiliser votre compte personnel de formation (CPF) réservé aux salariés, demandeurs d’emploi et travailleurs indépendants. De même, vous pouvez déposer un dossier auprès des Transitions Pro, anciennement Fongecif. Ainsi, vous bénéficiez d’un Congé individuel de formation (CIF) pour mieux gérer votre projet. Ces dispositifs vous permettent de couvrir les dépenses liées à des formations certifiantes qui vous aident à évoluer dans votre carrière professionnelle.

Les différents prêts pour acquisition de Moto Taxi

De nombreuses alternatives de financement s’offrent pour vous pour exercer le métier de chauffeur de taxi moto indépendant. En effet, si vous n’avez pas les moyens suffisants, vous pouvez souscrire un crédit adapté à vos capacités de remboursement.

Le prêt personnel

Ceci est l’une des options les plus populaires pour financer des projets professionnels comme l’achat de votre futur véhicule. Vous pouvez contracter un crédit personnel auprès de votre banque ou d’une société de crédit spécialisée : Cetelem, Finfrog ou Cofinoga.

Ce type d’endettement n’est pas affecté et peut être utilisé pour payer une variété de dépenses. Ensuite, les montants disponibles permettent de couvrir la totalité des charges nécessaires, y compris l’assurance et le contrôle technique. Pour cela, je vous conseille de comparer les taux d’intérêt et les modalités de paiement avant de choisir votre futur prêteur.

Le crédit professionnel

Certaines institutions financières proposent des prêts spécialement conçus pour les entrepreneurs et les travailleurs indépendants. Cela peut être adapté à vos besoins spécifiques pour votre carrière de futur chauffeur de taxi moto. La PNB Paribas, la Banque Postale ou encore le Crédit Mutuel vous offrent des taux d’intérêt compétitifs.

De plus, les conditions de remboursement sont souvent favorables. Cela va dépendre de plusieurs critères, dont le montant sollicité, la durée du crédit et votre profil d’emprunteur. Ceci est idéal pour couvrir le prix important de la licence et de la moto taxi.

Le microcrédit

Ces petits prêts sont spécialement dédiés aux entrepreneurs et aux demandeurs à faible revenu pour les aider à démarrer ou à développer leur carrière. De nombreuses organisations de microfinance proposent ce dispositif à taux 0 %. Cela est une excellente solution si vous rencontrez des difficultés à souscrire un crédit classique.

Avec un montant adapté à vos capacités de paiement et des mensualités réduites et constantes, vous gérez efficacement le lancement de votre activité.

Les organismes de secours

N’hésitez pas à rejoindre votre agence de Pôle Emploi ou à vous renseigner auprès de la Caf de votre commune pour obtenir une aide. Avec le montage d’un dossier complet, ces organismes peuvent vous donner accès à des subventions intéressantes. Cela vous permet de financer votre formation professionnelle ainsi que l’achat de votre véhicule.

Le leasing ou la LOA pour votre Moto Taxi

Financer l’acquisition de votre véhicule grâce à un contrat de leasing, également connu sous le nom de location avec option d’achat, est une alternative importante. Cela vous donne l’avantage de répartir les charges financières sur une période plus longue. Ainsi, vous pouvez mieux gérer votre budget, surtout au lancement de votre activité professionnelle.

Vous pouvez alors vous rendre auprès d’un concessionnaire ou d’une société de leasing qui propose des contrats pour taxis motos. Je vous conseille par ailleurs de vérifier les conditions de la location, les coûts mensuels et les frais annexes. Ensuite, c’est à vous de choisir d’acheter la moto ou de la rendre au professionnel de la location en fin de votre engagement. En somme, devenir chauffeur de moto taxi engage des dépenses initiales liées à la formation professionnelle, la licence et l’achat de deux roues. Ainsi, avant d’entamer votre carrière, établissez un budget qui inclut tous les frais nécessaires. Heureusement pour vous, de nombreuses options de financement existent pour pratiquer ce métier en toute sérénité financière.

Back to list